La reconnaissance de la Compagnie Marie Chouinard à travers le monde est le fruit d’un travail entamé il y a trente ans par l’artiste montréalaise Marie Chouinard. Si la compagnie est aujourd’hui acclamée sur les scènes du monde entier et dans les plus grands festivals internationaux, son histoire débute en fait dès 1978 alors que Marie Chouinard, la soliste, présente sa première création : Cristallisation. Le spectacle, qui la consacre sur-le-champ comme une créatrice unique, sera suivi de quelque cinquante chorégraphies, actions-performances, œuvres vocales, installations et films, où s’affirme et s’affine un intérêt indéfectible pour le corps humain et la recherche formelle. De 1978 à 1990, Marie Chouinard évoluera seule sur toutes les scènes du monde, développant un langage personnel aux résonances universelles.

Elle fonde la Compagnie Marie Chouinard en 1990. Dans les œuvres qu’elle a depuis signées, la chorégraphe explore une poétique du corps, intelligible et immédiate, toujours étonnante. Chaque nouvelle œuvre offre une odyssée à travers l’histoire de l’humanité, sans jamais utiliser l’historique ou la linéarité d’un récit. Un effet théâtral et quasi opératique est achevé dans un dépouillement complet;  les particularités de l’« art vivant » y sont exacerbées à chaque fois, par diverses techniques de composition et de mise en scène. Le danseur y est présenté comme une singularité, un être en construction devant nous, dont les rythmiques sont détaillées en de microdivisions, selon des fluctuations propres à la communication verbale. Si une provocation est perçue, elle est plutôt un chemin vers la liberté et la compassion, l’humour est possible, Éros est omniprésent. L’architecture du cosmos, l’intelligence intime du corps et la complexité inépuisable de ses articulations et de ses mutations se répondent dans des constructions formellement achevées, où le fond et la forme sont en résonance.